NICK CAVE and THE BAD SEEDS « Skeleton Tree », La peau de chagrin

Septembre 2016, l’hiver est en avance cette année. Le prédicateur Nick Cave se découvre pourtant comme jamais auparavant, son malheur personnel devient le nôtre, sa peine est belle à entendre.

Son seizième album « Skeleton Tree » est une pièce majeure de la discographie de l’australien, aucun doute là dessus. Un disque à voir également avec la sortie simultanée du documentaire One More Time With Feeling, le film d’Andrew Dominik, sur la genèse de ce Lp, au lendemain de la mort subite du fils aimé Arthur gisant à tout jamais aux pieds d’une falaise de Brighton.

on-a-vu-one-more-time-with-feelingm369814

Tout est sobre, des arrangements subtils de l’ami Warren Ellis, à la voix touchante et blessée du grand Nick,  courbant l’échine pour encaisser le coup bas que vient de lui infliger la Mort. Lui, le survivant, vient de perdre un combat, mais les poings sont toujours serrés. Huit morceaux qui marquent la carrière de cet artiste immense, mais qui nous en apprennent énormément sur la dignité d’un homme.

De « Jesus alone« , ouverture magistrale, à « Skeleton Tree« , envolée mélancolique où la voix du chanteur erre dans le vent d’une côte anglaise, tout est beau. Et au milieu des sillons noirs il y a « Magnéto« , morceau unique qui vient se positionner tout en haut des morceaux composés par l’homme en complet sombre. Magnifique déclaration qui va écarter les nuages épais pour se frayer un chemin jusqu’aux oreilles d’un fils perdu, et si Dieu existe, il faut qu’il la mette en boucle pour que tous les anges sachent ce qu’est l’Amour.

Parfois de mauvaises graines peuvent donner vie à des arbres puissants.

 

Publié dans rocky band | Tagué , , | Laisser un commentaire

Un mur de son contre les balles

Vendredi 13 Novembre 2015, Paris tremble et le pays des droits de l’Homme pleure.

Le Daron voit rouge, car ce mode de vie qui est le sien vient d’être mis à mal par la bêtise de certains. Le bruit des verres que l’on claque en signe d’allégeance à la douce ivresse, le son des instruments qui permet à nos coeurs de se sentir plus légers, les rires des potes, les sourires des filles, ne couvrent plus le bruit de la mitraille depuis ce jour maudit. Mais les barricades sont faîtes pour être érigées, alors on décide d’élever un mur de son afin de nous protéger. Le poing tendu vers le ciel, le fracas de la musique nous ordonne de nous relever.

La gueule de travers à cause des coups reçus, le sang qui bout, la rage au ventre, nous continuerons à vivre en hommes et femmes libres. Libres de trinquer, heureux de se perdre amoureusement dans nos libertés, satisfaits de nos sourires en coins et de notre morgue à défier la peur. Droit, la tête haute et les oreilles pleines des musiques, qui elles seules, ont le droit de nous faire chavirer.

Et nous serons fiers de nous jusqu’à la fin!. Merde à la Mort, VIVONS !!!

Publié dans musique moderne | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

NEW ORDER : Touched by the hand of God…

(Avis aux lecteurs ! cet article est volontairement parsemé de parti-pris ainsi que d’aucune objectivité !)

NEW ORDER Music Complete

NEW ORDER « MUSIC COMPLETE« , 25/09/2015. Le neuvième album des mancuniens, l’album que Le Daron Rouge n’attendait plus après les essais très moyens sortis à la suite du médicamenteux « Technique« .

Certes, Peter Hook, bassiste teigneux, est parti boudé dans son coin laissant de la place pour le retour de la discrète Gillian Gilbert absente depuis la fin de l’enregistrement de « Get ready » en 2001, certes son remplaçant à la basse, Tom Chapman, essaie de faire oublier en vain le départ du bad boy, certes cet album n’est pas parfait (en particulier « Stray Dog« , morceau où la diction monotone de l’icône Iggy Pop ne parvient pas à sublimer la ritournelle électronique sur laquelle il s’appuie). Certes, certes… mais malgré  ces légers défauts, NEW ORDER, en signant chez MUTE, nous livre l’album que beaucoup de personnes attendaient. Un disque sonnant comme un recueil de photos de bons moments passés en leur compagnie, que ce soit seul dans sa chambre ou en sueur sur les pistes de danse. NEW ORDER fait du NEW ORDER enfin !, et la cellule de ma platine-vynile va s’en souvenir. Il n’y a pas que la musique qui soit complète sur leur dernier album, la joie de les retrouver (presque tous) l’ai aussi :

« You are so special, so iconic ! ».

Publié dans musique moderne | Tagué , , , | Laisser un commentaire

This is not a GIRL BAND

maxresdefault

GIRL BAND noircissent le ciel de Dublin depuis 2011, Dara Kiely, Daniel Fox, Alan Duggan, Adam Faulkner électrisent les âmes jusqu’à ce que l’épiderme brûle peu à peu, les oreilles sont mises à dure épreuve mais plutôt que de poser un genou à terre, leur nouvel album « Holding Hands with Jamie » nous rend plus fort, nous laissant un léger goût de VIRGIN PRUNES ou de BIRTHDAY PARTY dans la bouche.

11703101_850790055010275_3173236858119984800_n

2014, le single « Lawman » attisait ma curiosité, et le bruit encore une fois devenait musique, le noir une couleur. Avec ce nouvel opus, la bande des quatres achèvent le travail, la No Wave de ces énergumèmes nous entraînent sur des chemins de « travers » au fil des écoutes, nous laissant hagards comme-ci un train de fonte nous avait roulé dessus.

La tempête gronde, le temps s’obscurcit, GIRL BAND en est la cause, il est trop tard vos tympans n’oublieront pas de si tôt le bruit des roues du train qui s’éloigne.

Publié dans musique moderne, rocky band | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le FLEGMATIC à la Française

 

Grâce au talent de LA SOUTERRAINE, Thomas Boudineau, alias FLEGMATIC, chantonne des textes pointus comme des banderilles, un travail au corps à corps sur 10 titres, nous mettant l’écume aux babines, nous obligeant à courber la tête face à la banalité du quotidien. Le Tarnais susurre des mots familiers qui frappent là où ça peut faire mal, sur des musiques servant de tréteaux joliment bancales. Une chronique d’une petite mort annoncée, mettant gentiment un coup de pied au cul à Vincent Delerm et son Parisianisme de bas étage, le tout sous l’oeil malin d’un Philippe Katerine au sourire moqueur.

Ce multi-instrumentiste, ancien de ANGIL and THE HIDDENTRACKS et électron libre de AQUASERGE, nous fait traverser des nuits longues sur des routes aussi désertes que monotones, les bandes réflechissantes du macadam ont un pouvoir hypnotique, et les yeux rougissent de peine, les mains se crispent sur le volant mais jamais un cri de douleur ne viendra perturber le lourd silence de l’habitacle. Des bossas maladroites rythment notre ennui, des notes de piano couvrent les coups de marteau qui défoncent la boîte cranienne et des choeurs surgissent de temps en temps pour souligner le rouge carmin des idées noires qui s’échappent doucement de la brèche. FLEGMATIC et sa Mostla-Tape nous fait attendre le coup de grâce sereinement, avec courage et dignité, une belle Mort en fait.

 

Publié dans musique moderne | Tagué , , | 1 commentaire

VIETCONG à découvert

vietcong "cassette"

VIETCONG, un nom qui claque dans l’air comme une balle de AK-47.

Groupe canadien issu de feu « WOMEN« , dont Matthew Flegel, Michael Wallace ont repris les commandes aprés la mort tragique de leur guitariste, en s’appuyant sur deux nouveaux venus, Scott Munro et Daniel Christiansen. VIETCONG transforme la paisible ville de Calgary en champ de bataille avec « Cassette« , premier maxi, qui à l’origine était sorti en format … cassette audio sur le label Mexican Summer! (Ndlr : La cassette audio, couramment abrégée par l’allographe K7, est un médium introduit en 1962 par Philips. Elle contient deux bobines où est enroulée une bande magnétique. Il y a peut-être des jeunes qui lisent ce papier !).

7 titres, pleins de vigueur Post-punk, du tir tendu, ça vise la tête; ces gars là veulent faire mal; pas de quartier, ils défouraillent en gardant ostensiblement le sourire aux lèvres même quand le tempo se fait plus calme. A noter la reprise efficace de « Dark Entries » de BAUHAUS, qui peut se permettre de tenir la comparaison avec l’original. Alors vous aurez beau vous tapir au fond d’un trou en pleine jungle, ce quatuor saura vous en déloger et vous collera une belle ritournelle en plein crâne qui continuera d’y tourner encore longtemps avant de trouver la sortie.

 

Publié dans rocky band | Tagué , , | Laisser un commentaire

LAISSEZ TOURNER LE MOTEUR !

Steve-McQueen-03

Une petite compilation de chez Bandcamp, en attendant que Le Daron trouve son stylo !

http://bandcamp.com/?show=101&play=1

Publié dans musique moderne | Laisser un commentaire