KENDRICK LAMAR, l’arme fatale du flow

La côte ouest des états-unis d’Amérique change de cap; avec le rookie de Compton nommé KENDRICK LAMAR le son hip-hop se transforme. Ce jeune rappeur est capable de balancer 18 mesures d’un coup sur « Rigamortis », le temps de voir la flamme sortir du canon et tes oreilles explosent sans comprendre le phénomène.

Son troisième Lp « Section 80 » est sorti cet été, et il devenu indispensable pour tous ceux qui recherchent un autre son, tout son contenu est une pointure au-dessus. Le beau linge (Colin Munroe, Tae Beast, Tommy Black, J.Cole…) s’est même déplacé pour épauler le protégé de DRE, une production taillée sur mesure comme le costard d’un jeune caïd parti trop vite. Le virtuose de la prose assène un rap soucieux du social sans nous prendre la tête avec le côté moralisateur, il juge sans condamner à la va-vite.

Déjà un album essentiel.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.