KALI MUTSA, déesse des Andes

La déesse hindoue Kâli la Noire à pris possession du corps de Cécile Reymond (actrice de Telenovela au Chili) alias KALI MUTSA, afin de s’amuser un peu avec les Humains. Ces morceaux nous font voyager; c’est la rencontre improbable des Tziganes, des hindous et des machines à fabriquer des sonorités électroniques, le pied intégral!

A l’écoute de « Jauja » (en vidéo ci-dessous), nous plongeons dans le mysticisme en laissant nos âmes se faire chahuter sur les routes des Balkans, et sur « Tunupa« , son dernier single, extrait du Ep « Ambrolina » (Téléchargeable en suivant le lien Bandcamp), on atterrit au sommet de la cordillère des Andes suivi par une fanfare aux couleurs chatoyantes, ça lave la tête en 2mn 48.

Désormais, Le Daron est sûr que M.I.A à une soeur quelque part en Amérique Latine. « Buen viaje! los amigos ».

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.