SONDRE LERCHE revient dans la lumière

A l’occasion de la sortie du clip illustrant le single « Domino » extrait de l’album éponyme de SONDRE LERCHE cet été 2011, Le Daron voulait remettre sous la lumière cet artiste norvégien. Tête d’ange à la voix éraillée, SONDRE LERCHE livre 10 titres sur son dernier album, réglés comme du papier à musique et cela tombe plutôt pas mal. »Domino » est l’exemple de ce dont est capable le petit génie, auteur foisonnant depuis 2001, un sens mélodique indéniable et une voix accrocheuse. Revendiquant son amour pour Elvis Costello, Robert Smith, et surtout THE BEATLES, il propose des morceaux aux apparences simples et dépouillés avec un talent certain pour le songwriting, et ce travail touche le fan de Nick Drake, le maître de l’émotion, qui sommeille chez Le Daron. Mais il serait plus judicieux de le comparer à Burt Bacharach pour la justesse de ses morceaux pop aux arrangements distingués mâtinés d’influences jazzy. De plus, le grand Burt avait collaboré avec Elvis Costello, pour qui SONDRE LERCHE ne cache pas son admiration, ainsi la boucle est bouclée.

Le clip n’est pas réalisé par S.Coppola (Virgin Suicides), et l’avalanche de petites culottes sur le fondement de jeunes filles à la moue boudeuse ne doit pas vous déconcentrer dans l’écoute de ce titre folk aux accents de Jazz.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.