TRIPPPLES NIPPPLES gardent leurs « triple P »

Le Daron veut vous raconter l’histoire de deux australiens, un américain et deux japonaises se rencontrant lors de nuits Tokyoïtes en 2005; cela peut ressembler à une blague « Carambar« , mais quand on voit le résultat sur scène on se dit que les enfants ne sont pas près de la comprendre.

Les prestations scéniques des deux performeuses nippones : Yuka et Qrea (issues d’une école de stylisme), évoluant sur une électro énergique et barrée, sont des plus étranges, où la boue, les oeufs et les spaghettis bolognaises virevoltent autour de tenues travaillées et extravagantes. Un vrai concours de cuisine sous substances non autorisées, une véritable orgie électronique !. En parlant de produits chimiques, TRIPPPLE NIPPPLES nous livrent en téléchargement gratuit le morceau « LSD« , pouvant faire marcher un Lazare amorphe.

En bonus vidéo, un extrait de ce que ces jeunes gens sont capables sur une scène de Tokyo. « Ojamashimasu ».

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.