Ô temps du Daron : THE SOUND

Si GANG OF FOUR, PIL ou que sais-je encore (ce dernier n’étant pas un groupe!), évoquent la vague Post-punk, le nom de THE SOUND n’est peut-être pas aussi parlant. Et pourtant, cette formation est l’une des plus intéressantes dans ce début des 80’s.

Le chanteur Adrian Borland invente une suite à THE OUTSIDERS (groupe auto-produit) en montant THE SOUND grâce au label KOROVA. Ces anglais influencés plus par le Krautrock de NEU! que par la musique de JOY DIVISION, sortent « Propaganda » album de transition entre les deux formations de Borland et base solide (trois titres se retrouveront sur le Lp qui suivra, dont l’excellent single « Missiles » »sur « Jeopardy » qui sortira en 1980. L’aventure durera 8 années donnant vie à plusieurs albums, mais Le Daron vous conseille vivement « Jeopardy » (1980) et « From the Lion’s mouth« (1981). Le premier album restera comme la claque la plus précise et délicate que Le Daron est jamais prise, et quand il pose encore le diamant sur le vinyle, rien que les craquements lui procurent le même plaisir.

Succesion de morceaux à la rage sombre, une voix en lutte permanente et des rythmiques pouvant envahir un pays à elles seules, cet album est tendu comme la corde d’un certain Ian Curtis dont Adrain Borland suivra l’exemple en se suicidant en 1999 faute de ne pouvoir se remettre d’une dépression chronique. Alors, faîtes vous du bien en réveillant un mort de la classe de Adrian Borland.

Cet article, publié dans Ô temps du Daron, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.