THE SUNSHINE FACTORY avec perte et fracas

THE SUNSHINE FACTORY, groupe apparenté « shoegaze » fait un bordel d’enfer enrobé dans le velours, du fin fonds de l’Alabama. Ian Taylor (chant/guitare), Sally Robertson (basse/chant et Matthew Hendrich (Batterie) ne cachent pas leur amour pour des groupes comme THE PIXIES, MY BLOODY VALENTINE, COCTEAU TWINS ou SWIRLIES, et cela se retrouve dans leur musique, pour autant aucune maison de disques ne semble s’y intéresser, trop occupé à nous faire avaler des morceaux insipides sur les grandes ondes (Ach, la crizeu, das ist ein grosse malheure!).

C’est donc par BANDCAMP que ce groupe propose le Lp « Sugar« , qui est en fin de compte une version augmentée et remasterisée d’un Ep sorti en 2010. En 45 minutes et 10 titres, THE SUNSHINE FACTORY nous mettent des boots en daim au pieds, des chemises à fleurs, et une goutte de lsd sur un morceau de sucre glissé dans le bec, histoire de voir onduler le son des guitares et d’essayer de toucher la voix d’un ange pervers planqué au milieu du fracas.

Merci à celui qui a fait parvenir la vidéo sur le Facebook du Daron !.

Cet article, publié dans rocky band, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.