KDF se mettent sous la lumière

KDF sont de Caen, et présentent sur Bandcamp un Ep comprenant 3 titres pop « so fresh », but « so cold ». Si leur nom est inspiré du Kraft Durch Freude, organisation des loisirs dirigée par l’état nazi et signifiant « La force par la joie », on s’en poindre la grosse rigolade, mais il semble plus probable que cela signifie KATIE DOESN’T FLY, moins percutant, mais plus respectable. Participant aux « Inrockslab » du magazine révolutionnaire à tout-faire et à rien dire, les mal nommés « Inrockuptibles », Le Daron ne sait pas grand chose sur eux, ils seraient au nombre de 4, les influences avouées sont PHOENIX, ARTIC MONKEYS (sans risques! mais appréciable!).

Trois titres : « Opening Ceremonies« , « Neons » et « Snow white’s smile« . Le premier titre au synthétisme mélancolique offre une intro parfaite, la voix ayant de temps en temps des connexions légères avec celle de Brian Molko jeune (Placebo); puis vient l’éclaircie avec « Neons » morceau pop, plus guilleret et sautillant que le précédent même si tout le groupe évolue sous une lumière blafarde, pour la joie on attendra. Le dernier titre renforce mon opinion sur la voix du chanteur qui se promène dans la chanson, la tête basse et les mains dans les poches, il fait froid. Le mélodica à la fin du morceau semble un clin d’oeil à New Order, période « Movement »; il ne reste plus qu’ à accélérer le tempo pour faire danser les gens et KDF aura trouvé le moyen d’attirer les regards sur eux. Car si ces gars de Caen, jouent avec leurs tripes (vous pensiez que j’allais la faire plus tôt!), il serait intéressant de les écouter jouer pour nos pieds de temps à autres.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.