EZRA FURMAN ou la mélodie du boxeur au tapis

EZRA FURMAN quitte l’espace d’un album le carcan de son groupe THE HARPOONS pour vivre sa vie. Exit Chicago, salut San Fransisco, le bon FURMAN tourne le dos au passé sans doute, l’espace d’une année, d’où le titre de son album solo « The Year Of No Returning« . Apparemment inspiré par une bagarre perdue lors d’une beuverie, ce charmant garçon ayant l’air bien sous tous rapports, livre un Lp de 10 morceaux Folk-Rock dans lesquels cuivres et bois chaleureux, cordes discrètes et guitares tantôt acoustiques, tantôt électriques ont l’air de protéger la voix parfois fragile du poids-coq. L’album d’un homme devenu serein après avoir déversé toute sa colère et sa rage sur des kilomètres carrés. Cet album solo respire la tranquillité, la non-urgence, le plaisir de fignoler les détails; certes, il n’est pas fait pour remplir les stades mais sans doute est-ce le but, juste pour être libre. Se sentir vivant et ouvrir les yeux,  se relever doucement après avoir pris une bonne patate en pleine tronche, et enfin entrevoir un soleil salutaire.

En bonus, le clip de « Take Off Your Sunglasses » de EZRA FURMAN & THE HARPOONS, single génial parodiant avec respect les grandes heures de Bob Dylan.

Cet article, publié dans rocky band, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.