SOKO débarque avec grâce

« Lorsque les gens me demandent quel genre de musique je fais, je leur réponds généralement : des secrets Punks », voilà comment SOKO peut décrire sa musique, et personne au monde ne pouvait trouver réponse aussi parfaite. Cette jeune française adulée par des milliers de personnes dans le monde entier, envoûtés qu’ils sont par la voix si joliment imparfaite de la demoiselle aux yeux plongés dans les profondeurs de l’Espace. SOKO sur l’album « I Thought I Was A Alien » murmure 16 chansons simplement complexes, et dés le morceau « I just want to make it new with you« , on s’abandonne, avec l’impression que la jeune fille ne chante que pour vous.

La mort, la peur et l’abandon ne sont pas les thèmes les plus gais mais la musique légère et cette voix si douce, permettent de les accepter sans peine, comme une piqûre fatale de morphine permettant de fuir un instant contrariant. SOKO nous donne à partager un album magique, et l’envie de tourner les yeux vers les étoiles pour essayer de croire en un autre monde. Cette chanteuse à l’instar d’un Daniel JOHNSTON (en plus attrayante), a contrôlé toute la production de son album et la sincérité qui s’en dégage ne peut que toucher l’auditeur, à moins que celui-ci ne soit pas humain.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.