Ô temps du Daron : JACNO

Hormis une éducation musicale paternelle trés « Rock n’ rollante », deux titres ont permis au Daron de se faire sa propre histoire musicale, le contaminant « Radioactivity » de KRAFTWERK (1976) et, accessoirement indicatif de l’émission radio « Un maximum de musique » sur Europe 1, puis arrivera le « Rectangle » (1979) de JACNO, ex-membre fondateur des STINKY TOYS.

Guitariste « sauvagement » classe avec les STINKY TOYS, Homme-Orchestre synthétique sous le nom de JACNO, ou producteur raffiné pour MATHEMATIQUES MODERNES, ETIENNE DAHO, DANIEL DARC ou JACQUES HIGELIN; Monsieur Denis QUILLIARD alias JACNO, en hommage au graphiste Jacno qui dessina les paquets de cigarettes Gauloises dont il raffolait tant et qui mettront un terme à son existence en novembre 2009 à l’âge de 52 ans, sans faire de bruit, à l’image de son travail talentueux mais discret (trop?), et qui marquera l’air de rien, l’air du Temps ou du moins celui du Daron Rouge.

Cet article, publié dans Ô temps du Daron, musique moderne, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.