NIGHT WORKS, sort de l’ombre sur la pointe des pieds

NIGHT WORKS sort de l’obscurité avec un titre magnifique aux déhanchés érotiques : « I Tried So Hard« . En plissant les yeux, la mise au point se fait, et là on voit apparaître Gabriel Stebbing, ex-membre de METRONOMY , resté à quai lors de l’embarquement du groupe sur l »English Riviera« . Mais l’ancien clavier/bassiste du groupe de Joseph Mount, également fondateur de la formation indie-pop : THE TWENTIES et accessoirement demi-frère de Michael Lovett de NZCA/LINES, nous livre avec « I tried so hard« , un morceau sensuel avec un arrière-goût de nostalgie dans la bouche, se déclinant en deux versions, une en images-qui-bougent pour les amoureux les plus émotifs, et la seconde beaucoup plus longue, qui contentera ceux qui aiment prendre du temps pour faire plaisir.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.