HONEYSLIDE, le bruit et la fureur tranquille

CHELSEA fait un doigt au grand Barça, et les J.O vont mettre en lumière la capitale anglaise, mais dans ce brouhaha médiatique, HONEYSLIDE, groupe Londonien sort en catimini trois morceaux remplis de guitares sauvages évoluant autour d’une voix féminine traînante, comme si tout ce vacarme aux alentours était lourd à porter. Les années 90 semblent désormais chasser les années 80 à grands coups de pompes pointues dans le cul!

Cet article, publié dans rocky band, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.