CHILL BUMP, la classe sans (dé)Tours !

Le Daron écrit peu sur le Hip-Hop, manque de temps, pas le désir de s’éparpiller, une musique de spécialistes ?!, puis il y a l’attente de la rencontre, de la baffe de qualité, du petit truc qui lui donnera envie, et là deux gars de Tours lui mettent l’envie. Devant un zinc, on présente au Daron un escogriffe « encasquetté » et son pote à barbiche, de passage, en filage sur la semaine, du tout bon, sans doute des gars dont on entendra parler, que d’éloges! A l’oeil, ils paraissent sympathiques, il va falloir que l’oreille se fasse sa propre idée. Quelques mots échangés, une photo prise au cas où, et la mise en mémoire du nom du groupe : CHILL BUMP. Surprise, pour un groupe aussi récent, l’offre est fournie, son, vidéo, fais ton choix mon vieux Daron, des pochettes chiadées aux couleurs chatoyantes, du son à gogo en prise directe et téléchargement sans gendarmes dans le rétro, l’impression est bonne. La flèche vient de mettre en branle le lecteur digital de « Starting from Scratch« , un cinq titres. La voix d’un chanteur de Country sortant d’un gramophone, puis la rythmique fait le boulot, un flow au-dessus du lot finit de nous cueillir, c’est propre, net et précis, c’est deux gars ne sont pas des Tourangeaux, il y a erreur sur les origines du produit, ce sont des potes de BUCK 65, des ricains ou des Canadiens. Puis arrive « My Mother is a Pornstar » avec son orgue sautant partout dans la pièce, Le Daron avale tout se qui passe à sa portée, « Back to The Grain« , « Hors-série« , les images-qui-bougent, et à la fin de l’orgie musicale, l’évidence s’impose, ce n’est pas un escogriffe à casquette et son acolyte à barbiche que Le Daron à croisé, mais CHILL BUMP, un duo éclaboussant tout sur leur passage, manque plus que de les voir sur scène pour confirmer l’impression, mais pour le moment, c’est du bon!!

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.