Juin, Le Daron en maillot de bain

Sous la chaleur de Juin, Le Daron rêve de piscine, transat collé à la colonne vertébrale et boisson fraîche en prolongement naturel de la main. Afin d’éviter tout risque d’hydrocution, il est nécessaire de pénétrer lentement dans l’eau fraîche en écoutant le single « Slow Down » des californiens de POOLSIDE, ce morceau langoureux ayant un autre avantage : éviter le rétrécissement intempestif et peu avantageux chez le mâle soumis à la loi d’Archimède. A noter que leur Lp « Pacific Standard Time » sortira le 9 juillet 2012.

Une fois dans le grand bain, le dernier titre « Through The Night » des jeunes talents JUVENILES s’impose pour réaliser en toute aisance les quelques brasses nécessaires à l’élimination des toxines accumulées le samedi soir. Pour les derniers 25 mètres, Le Daron propose la relecture du morceau des Rennais par les anglais de BRETON. Les gens vous voyant évoluer dans la piscine avec autant d’aisance, s’écrieront d’une seule voix : « Vous nagez bien, Chef ! ».

Sortie du bain, le soleil semble nous obliger à se sécher au son de FRANCK OCEAN, créateur de « Pyramids« , grand ambassadeur du prog’n’b, dont les coups de reins électrosensuels, font monter le niveau des eaux en l’espace de 10 minutes, et font plonger PRINCE au rang des séducteurs de supermarchés. Sec, chaud, il est sans doute tant de mettre une chemise pour s’apprêter à sortir.

Et pour se vêtir avec classe qui de mieux que David BYRNE, surtout quand celui-ci à la bonne idée de s’acoquiner avec ANNIE CLARK de St VINCENT pour sortir un album en commun pour le mois de Septembre de cette année, sur le label 4AD. L’extrait nommé « Who » sera parfait pour choisir la couleur des chaussettes !.

Rasé de près, décontracté Le Daron peut retourner devant la piscine. Tout autour, de jeunes gens chics sirotent des boissons multicolores gorgées de fruits, les discussions sont de qualité, du niveau du son englobant ces belles personnes. HOT CHIP et son single « Flutes », extrait de leur album « In Our Heads » (Domino records), charme dès les premières mesures, du cousu main, les têtes commencent à tourner et un mal de nuque commence à poindre … les yeux s’ouvrent, l’eau est froide, il faut vraiment arrêter de s’endormir dans la baignoire.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s