La lumière viendra des DIRTY PROJECTORS

DIRTY PROJECTORS avec leur nouvel album intitulé « Swing Lo Magellan » contribuent à sauver nos âmes aigries, ils remettent le beau au goût du jour, et le sensible nous sera désormais coutumier. 12 titres issus du cerveau de David Longstreth nous aidant à entrer dans leur intimité, de saisir la folie douce de ce groupe américain atypique.

L’écoute du fabuleux et « JamesBondesque » single « Gun has no trigger » nous donnent des ailes, le titre nous permettant de ne pas se faire sauter le caisson. DIRY PROJECTORS ne nous donnent sans doute pas toutes les clés pour les comprendre en profondeur, mais avec un tel album l’approche devient plus facile et peut-être qu’un matin plusieurs d’entre vous se réveilleront dans leurs bras, blottis, bien.

« Swing Lo Magellan » sort dans une semaine, mais l’écoute sur DEEZER, c’est maintenant!.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s