DARK ARTS sur la corde sensible

Le pays de Nick Cave peut encore enfanter des gamins aux coeurs sombres, Olivier Nicholls, Leon Wan, Sam Sedgwick et Gabe Strachan semblent sortir des ruelles de Ballarat en Australie pour s’engouffrer illico presto dans des hangars désaffectés afin d’y mettre au point des mélodies accroche-coeur, culbutant les émotions sans retenues aucunes.

Le premier single de DARK ARTS intitulé « Heart Strings » fait vibrer la corde sensible, un morceau de pop noire dévastant les cuirasses les plus dures, afin d’atteindre directement l’organe des sentiments. Le coup est parti, le choc est instantané, la vie s’envole en 4″21 mn, les yeux se ferment, puis s’entrouvrent à nouveau afin de ressentir encore une fois 4″21 mn de petite mort, sans cesse.

Cet article, publié dans rocky band, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s