LESCOP en mode grand angle

LESCOP, à l’orée de « La forêt », flingue à la main, sort de « La nuit Américaine« , version grand angle, un zoom-avant pour profiter de son regard vague-à-l’âme. Production en CinémaScope, bande-son de tous les amoureux de Manchester, ville couleur brique où Etienne Daho fait un bout de chemin en compagnie de Bernard Sumner, sous le regard complice d’un Ian Curtis en ange rédempteur. La pluie mouille le pavé de « Ljubljana« , mais le soleil de « Los Angeles » fait sécher les larmes. A cet instant, nous pourrions nous mettre à penser que ce garçon moderne a « Le Mal, mon Ange » en se plongeant dans les beaux yeux de Dorothée de Koon, mais c’est Mishima qui fait tomber le masque en nous confessant que Matthieu Lescop serait déjà en train d’oublier tout cela dans des bars enfumés du côté de « Tokyo, la nuit« . La basse entraîne nos pas, la tête résonne de Pop Noire, mais on avance comme sous « Hypnose« , « Un rêve » qui laisse des traces, des marques indélébiles, un coeur scarifié. On retrouve LESCOP, mains moites et flingue à la main, rasade après rasade, l’alcool donne le tempo pour un « Slow Disco« , les corps tournent, les cerveaux se mélangent, la nuit tombe et « Paris s’endort« . Seul, il est temps de s’assoir face à la mer, « Le vent » peut désormais emporter ce qui peut l’être, mais le souvenir d’un chouette moment restera ancré. Un coup de feu, un point rouge, un frisson, c’est la fin, une belle fin… et « Marlène » n’est plus là pour le voir, dommage !.

Cet article, publié dans musique moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s